Éclairages de noël, comment les piloter ?

Waves system > Actualités > Actualités > Éclairages de noël, comment les piloter ?

La tradition 

Avec le boom des échanges culturels et la laïcisation de la société, les fêtes liées à Noël prennent petit à petit un caractère profane et familial, et sont de plus en plus coupées de l’interprétation religieuse. C’est en parallèle de cette modification de la société moderne, que sont apparues dans les années 1960, les éclairages de noël, sous l’impulsion des villes. En prenant l’exemple de la commune des Herbiers (Vendée, France) qui installa des décorations dès 1963.

Pendant la période communiste, la fête de Noël, fête chrétienne et religieuse, est tout bonnement bannie par le régime en place. Interdit en URSS dans le cadre de la politique étatique antireligieuse, le sapin de noël est à nouveau autorisé par Joseph Staline à partir de 1934, mais à condition d’être dressé seulement pour célébrer le Nouvel An. Le Noël orthodoxe est à nouveau autorisé en 1991. Après la chute du bloc de l’Est, la fête de Noël se développe de nouveau, donnant lieu à certaines situations insolites.

Initialement chasse-gardée des collectivités, les éclairages de Noël extérieurs se démocratisent de plus en plus, au point que depuis les années 2000, des particuliers rivalisent avec les éclairages de Noël municipaux.

Si elles sont normalement installées suivant les décisions des services techniques et du conseil municipal, l’installation des éclairages de Noël peut aussi être instituée sur avis des commerçants, qui peuvent demander à la ville l’installation d’éclairages extérieurs dans un secteur précis en échange d’un arrangement financier.

Aussi, à Paris, depuis de nombreuses années, certaines grandes enseignes organisent elles-mêmes leurs éclairages de Noël, qui par leur taille et la création qui les englobe, ont autant d’impact que les illuminations de la ville. C’est le cas des éclairages des Champs Elysées de Noël, qui chaque année se voient recouvertes d’illuminations en tout genre.

Un parc enneigé sous les lumières de Noël 

Un challenge environnemental

Il faut penser global. Aux Etats-Unis, la consommation électrique des seuls éclairages de Noël est plus importante que la consommation globale d’électricité de l’Ethiopie ou du Salvador sur un an. C’est la conclusion, alarmante, du Center for Global Development, un whitepaper dédié au développement international, extrait d’une étude du département de l’Energie américain, publiée en 2008.

L’énergie dépensée pourrait faire tourner 14 millions de réfrigérateurs, appuie le Center for Global Development. Rien d’étonnant quand on sait qu’Outre-Atlantique, les éclairages de Noël extérieur sont pour certains une religion, avec des foyers qui transforment leur maison en Champs-Elysées miniature. En Floride, la famille Reed sort par exemple chaque année les grands moyens, avec plus de 200 000 LED et une grande roue dans le jardin.

Et en métropole aussi, la consommation électrique de ces éclairages de Noël est loin d’être une anecdote. En 2010, l’Ademe estimait la puissance nécessaire à 1 300 MW, soit environ égale à la puissance d’une centrale nucléaire (précise le 20 minutes). Depuis, la courbe est à la baisse, précise l’agence, notamment du côté des collectivités. Pour les privés, responsables des trois-quarts de cette consommation, les comportements varient aussi. Les concours d’éclairage de Noël sont la cible d’associations environnementales comme Greenpeace. Mais l’évolution est difficile à calculer, faute d’un rapport récent.

Comment piloter ces éclairages ?

Dans le même esprit que les guides permettant de contrôler ses eclairage noel avec Arduino et raspberry Pi, le guide publié sur littlebits. Il propose une solution pour animer les guirlandes en envoyant des sms avec son smartphone via le cloud. Par exemple, en tapant une couleur en mot-clé, comme “white”, la guirlande s’illuminera en blanc. Le guide de mise en route se veut accessible au plus grand nombre, à condition d’avoir l’équipement nécessaire.

Chez les Particuliers 

Un éclairage intelligent ne connaît pas de frontières, que ce soit sous votre toit ou sous les étoiles. Piloter votre sapin de Noël à distance, cela donne accès à de multiples possibilités. Par exemple, vous pouvez activer une scène d’éclairage de crèche de Noël pour illuminer le toit de la mangeoire. Vous pouvez aussi mettre l’accent sur les caractéristiques d’un chemin, d’un étang, etc.

L’éclairage peut s’allumer et s’éteindre en synchronisation avec le lever et le coucher du soleil. Il est aussi possible de régler les lumières de la zone extérieure pour qu’elles clignotent au déclenchement du système d’alarme. Cela attirera l’attention sur une activité suspecte.

L’éclairage dit intelligent à travers les solutions domotiques gère pour vous tous les domaines liés à votre extérieur. Votre solution doit être simple à utiliser, depuis une télécommande, un Smartphone, et même depuis un interrupteur connecté.

Des solutions d’enregistrement de show lumières existent également sur le marché. Très pratiques si l’on veut du matériel autonome et facilement programmable. Les éclairages extérieurs peuvent également se connecter à ce genre d’appareil. Pour encore plus de spectacle, des enceintes peuvent être également installées pour compléter le show lumière par une ambiance musicale.

Dans les Communes

Les communes font face à des dilemmes de plus en plus importants, vis-à-vis du réchauffement climatique et de la crise énergétique. Elles sont contraintes de limiter leur dépense d’énergie. Tout en maintenant cette magie qui leur est propre en ces temps de fêtes. Les villes se doivent d’investir dans du matériel moins coûteux en électricité. Et ca pour limiter le gaspillage inutile qui pousserait à une augmentation des coûts. Des villes moyennes comme Poitiers, France ont investi dans des éclairages de Noël LED. Ces illuminations avec des ampoules à faibles consommations leur assurent des économies considérables par rapport aux années précédentes. Pour ce qui est du pilotage de ces éclairages extérieurs, les villes les branches aux circuits d’éclairage public. Mais avec cependant un programme particulier du premier au 31 décembre avec une moyenne d’activité de six heures par jour.

Le rôle des intégrateurs 

En cette période de fêtes, les intégrateurs ont un rôle central. Les municipalités font appel à des spécialistes pour s’occuper de leurs éclairages de Noël. En effet, c’est une période importante pour la profession. Il faut répondre rapidement et efficacement en analysant les tendances et problématiques du moment. Le monde veut de l’interactif, du sensationnel, du spectacle, et tout ça en limitant les coûts monétaires mais aussi énergétiques. En effet, le prix des énergies ne fait qu’augmenter. C’est pourquoi

les intégrateurs préconisent aujourd’hui des solutions à basse consommation, comme des guirlandes de LED par exemple. Ces solutions sont de plus en plus performantes et permettent la réalisation de scénarios de plus en plus complexes. C’est dans ces moments, qu’un spécialiste a son rôle à jouer. C’est lui qui connaît au mieux les possibilités et le potentiel de la solution qu’il propose. Sans parler de toute la programmation au préalable pour que le show lumière réussisse. Les intégrateurs ont un rôle des plus important, à l’heure où les avancées techniques deviennent parfois trop complexes pour pouvoir en venir à bout avec un simple manuel. C’est à eux d’accompagner leur client vers la performance.