Qu’est-ce que l’affichage dynamique ?

Waves system > Actualités > Non classifié(e) > Qu’est-ce que l’affichage dynamique ?

Essayons d’avoir une vue d’ensemble. Wikipedia écrit que l’ “affichage dynamique” est une sous-catégorie de l’affichage électronique qui, à son tour, est définie comme les technologies d’affichage telles que LCD, LED, projection et e-paper. Ce n’est pas très utile. L’affichage va bien au-delà du matériel. Pour comprendre l’affichage dynamique d’aujourd’hui, il faut prendre en compte ses rôles, ses fonctions et ses capacités techniques.

Ce que nous pouvons dire, c’est que l’affichage numérique est composé de trois éléments clés :

  • Le contenu : Un inventaire d’audio, de vidéo, d’image, de graphiques, de texte, et plus encore, assemblé pour raconter des histoires uniques pour un nombre quelconque d’intentions uniques.
  • Le hardware : Les composants physiques et tangibles tels que les écrans, les supports, les dispositifs de paiement, les imprimantes, les caméras, etc.
  • Le software : L’infrastructure numérique permettant la création, le déploiement, la gestion et l’analyse du contenu déployé sur le matériel.

Qu’est-ce que le hardware pour affichage dynamique?

Nous vivons une époque où l’affichage dynamique ne se limite plus à un simple écran. Et oui, nous avons atteint un point où les industries, les créatifs et les fournisseurs de services peuvent choisir parmi une multitude de nouveaux dispositifs d’affichage dynamique. Ici nous allons les segmenter en catégories et vous présenter les principales.

Les écrans multi-tactiles permettent à un ou plusieurs doigts d’interagir en même temps avec le contenu affiché à l’écran. Il peut s’agir de deux personnes différentes qui utilisent l’écran, ce qui donne lieu à des interactions multiples et indépendantes qui se produisent en parallèle. Les deux technologies les plus connues sont :

La technologie tactile capacitive qui détecte tout ce qui est conducteur. Elle implique des capteurs directement intégrés dans le verre. Ces capteurs détectent l’emplacement du flux de courant. L’information est ensuite enregistrée comme une action tactile. La forme la plus populaire est connue sous le nom de capacitif projeté, et on la trouve dans tous les téléphones portables et tablettes du monde entier. Les écrans capacitifs sont considérés comme la technologie tactile la plus précise.

La technologie infrarouge émet une grille de lumière infrarouge invisible sur la face d’un écran LED/LCD. Lorsqu’un objet entre en contact avec l’écran, la lumière infrarouge est perturbée, ce qui permet d’identifier l’emplacement du toucher. Contrairement aux écrans capacitifs de projet, qui nécessitent un matériau conducteur pour indiquer un toucher, les écrans infrarouges peuvent fonctionner avec n’importe quel matériau.

Technologie des balises

Les balises sont des dispositifs à faible consommation d’énergie qui diffusent un identifiant unique ou une URL. En attribuant une balise à des articles individuels ou en envoyant des notifications de balise, les créateurs de contenu peuvent fournir un pont contextuel entre les affichages et le produit réel ou un appareil mobile.

RFID, NFC et autres lecteurs

Chacun de ces matériels capture des identifiants uniques qui peuvent être utilisés pour identifier des informations pertinentes. Par exemple, vous scannez un code QR sur votre carte de fitness et les informations relatives à votre entraînement s’affichent à l’écran.

Objets connectés

Les objets connectés sont essentiellement des dispositifs que vous pouvez facilement trouver sur internet, comme un réfrigérateur qui vous envoie un message direct sur votre téléphone lorsque vous n’avez plus de joghurt. De plus, vous pouvez également prendre l’exemple de tesla avec sa voiture interactive qui est ultra-connectée et vous donne des mises à jour directes sur votre mobile.

Objets tangibles

Ici, vous placez quelque chose d’autre que des doigts sur un écran mais un objet doté de capteurs spéciaux. L’écran va identifier ce qu’est l’objet et réagir à son placement, donner des informations, etc…

Ici, les écrans de OuneoCreative

Qu’est-ce qu’un logiciel d’affichage dynamique ?

Pour être tout à fait honnête, Il n’est pas facile de donner une définition précise d’un logiciel d’affichage en raison des nombreuses offres que l’on peut trouver sur le web. Chaque fournisseur aura une autre formule.

Cependant, nous pouvons faire un compromis en décrivant ce qu’est la solution logicielle d’affichage dynamique idéale et comment elle fonctionnerait. Tout d’abord, le logiciel doit permettre à ses utilisateurs de créer facilement des expériences d’affichage dynamique avec la possibilité d’incorporer l’interactivité, l’intégration de matériel et de services tiers, et la collecte de données pour analyse (KPI). Deuxièmement, il doit offrir une liberté totale pour la sélection des formats multimédias et permettre n’importe quelle conception, template, mise en page ou storyboard. Il doit faciliter la collaboration et le déploiement à distance.

Si l’on prend les grandes lignes, les logiciels d’affichage dynamique sont répartis en quatre fonctions principales :

  • la création de contenu
  • Gestion et distribution du contenu
  • Mesure des performances

Quel est l’avenir du logiciel d’affichage dynamique ?

L’avenir du logiciel d’affichage dynamique est sa connectivité au monde.

“L’interactivité au-delà du toucher”

L’avenir de l’affichage dynamique intégrera l’interactivité. En plus des technologies de dispositifs, Les logiciels d’affichage dynamique nous permettront de travailler avec toutes les approches virtuelles interactives imaginables. Notons notamment :

  • Les interactions basées sur la démographie
  • Actions à distance
  • Reconnaissance des gestes
  • Objets tangibles
  • Reconnaissance vocale

Il s’agit d’une interaction homme/machine de tout type, accessible à toute équipe désireuse de créer un contenu très attrayant et adapté à des environnements particuliers et à des groupes démographiques ciblés.

Connectez le monde

La majorité des solutions logicielles d’affichage dynamique sur le marché se présentent comme un système de gestion de contenu (CMS), offrant une interface utilisateur (UI) dédiée, permettant aux utilisateurs de télécharger et de gérer le contenu pour ensuite le distribuer à un lecteur multimédia.

Est ce que cette tendance se poursuivra-t-elle à l’avenir ? La réponse est “Oui, mais”.

Les CMS ne sont pas près de disparaître, mais les futures solutions d’affichage dynamique se connecteront et récupéreront du contenu dans un certain nombre de sources tierces. Que le contenu soit local ou dans le cloud, l’avantage de cette approche est qu’elle élargit la portée du contenu et le type d’information qui peut être ajouté à une expérience de signalisation numérique.

Quelques exemples de sources tierces qui peuvent servir de fournisseurs et de consommateurs de données

  • Sources hors ligne : Microsoft Excel, etc.
  • CMS autonomes : WordPress, etc.
  • Médias sociaux : Twitter, Tik Tok, Flikr
  • Services, applications et dispositifs tiers :  IFFTT, etc.
  • Toute source de données, logique d’entreprise ou dispositif accessible via une API.